Les atouts du système éducatif suisse | SISD
blog
Aug 13, 2018

Les atouts du système éducatif suisse

Le système éducatif de la Suisse est considéré comme étant l’un des meilleurs du monde. Il figure régulièrement dans le haut du classement de nombreuses études et rapports internationaux de référence. Le « World Economic Forum Human Capital Report 2016 » a, par exemple, classé la Suisse au premier rang en matière d’éducation. Dans le classement OECD/PISA 2012, le pays s’est hissé au neuvième rang. Dans un registre un peu différent mais également révélateur en termes de qualité, plus de 100 Prix Nobel sont originaires de Suisse ou ont participé à des travaux de recherche, dans le pays.

Quel est le secret de cette réussite ?

Il n’y a pas de recette miracle. L’efficience du système d’éducation suisse repose sur une subtile combinaison de facteurs qui participe à délivrer aux étudiants une solide formation.

Passons en revue les bénéfices du modèle, pour votre enfant.

Une éducation bilingue

La Suisse n’a pas une ou deux langues officielles, mais quatre : Allemand, Français, Italien et Romanche. Et il n’y a pas une prédominance absolue d’une langue sur les autres :  un peu plus de 60 % de la population parlent Allemand, 22 % s’expriment en Français, environ 8 % Italien et 0,6 % Romanche. Il n’est donc pas surprenant de constater que le multilinguisme fait partie intégrante du système d’éducation du pays et que l’enseignement des langues débute dès le plus jeune âge. Cette éducation bilingue permet aux étudiants de maîtriser parfaitement deux langues mais elle participe également à optimiser leurs compétences, notamment leur agilité et leurs facultés à solutionner des situations complexes.

L’apprentissage

L’une des caractéristiques les plus remarquables du modèle d’éducation de la Suisse réside dans ce que l’on appelle le « Berufslehre », autrement dit l’apprentissage. À l’issue du primaire, deux options s’offrent aux étudiants : poursuivre leur formation en rejoignant directement l’école secondaire ou alors entamer un apprentissage.  L’apprenti intègre alors une entreprise, dans un métier de son choix, pour une durée de deux à quatre ans. L’apprentissage recoupe une très large palette de métiers, de la menuiserie à la mécanique en passant par la boulangerie ou le secrétariat. Il y en a assurément pour tous les goûts et toutes les ambitions.  L’apprentissage ne vise pas uniquement à enrichir un CV. Dès lors que l’étudiant a terminé son apprentissage et qu’il répond à différentes exigences sur le plan éducatif, il peut commencer à travailler car il est opérationnel.

La flexibilité comme atout

De nombreux systèmes éducatifs à travers le monde, se caractérisent par leur rigidité. Ils n’offrent généralement qu’une voie toute tracée entre deux niveaux. L’étudiant intègre le primaire avant de poursuivre par le secondaire, puis le tertiaire, sans jamais se voir proposer une quelconque alternative. Tout le monde suit ainsi un parcours balisé.

Ce n’est pas le cas du modèle suisse qui se caractérise, au contraire, par sa grande flexibilité. Tout au long de son parcours scolaire, à tous les niveaux de formation, les étudiants bénéficient d’une liberté de mouvements et se voient offrir différentes options et opportunités. L’apprentissage évoqué supra, qui offre une alternative à la poursuite des études dans le secondaire, en est une illustration. Mais si les apprentis ont la possibilité d’intégrer le monde du travail à l’issue de leur formation, ils peuvent, également, choisir de réintégrer le système éducatif afin de poursuivre leurs études supérieures, dans le domaine de leur choix, en rejoignant une « Fachhochschule » ou une « une haute école spécialisée  », en français.

Toujours dans le secondaire, les étudiants ont la possibilité de choisir leur «Gymnase» . Cela ne fait pas référence au sport comme on pourrait le penser mais à une école offrant aux étudiants un accès à différentes options dans lesquelles ils peuvent choisir une option spécifique puis une option complémentaire.

Le modèle éducatif suisse, à Dubaï

Compte tenu de ces atouts auxquels il convient encore d’ajouter la présence de plusieurs dizaines de milliers d’étudiants étrangers, il est tentant d’envisager envoyer son enfant en Suisse pour démarrer dans la vie, dans les meilleures dispositions. Mais il y a une alternative. Le système éducatif suisse s’est déployé à travers le monde pour s’implanter dans différents pays. La Swiss International School de Dubaï s’inspire du modèle Suisse et propose un enseignement bilingue en Anglais/Allemand et Anglais/Français ainsi qu’un programme préparant au Baccalauréat International qui est également une innovation à mettre au crédit de la Suisse.

Dubaï est une étoile montante ainsi qu’un melting-pot international, au Moyen-Orient. C’est donc l’endroit idéal pour immerger votre enfant dans un environnement ouvert sur le monde tout en le faisant bénéficier d’un système éducatif unanimement reconnu comme étant l’un des plus performants.

Quel est, selon vous, l’aspect du modèle suisse le plus bénéfique pour votre enfant ?

Pensez-vous que la flexibilité dont fait preuve le modèle d’éducation suisse, est essentielle pour réussir dans l’univers professionnel d’aujourd’hui et de demain ?

 

Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
ZG93bmxvYWQgbHluZGEgY291cnNlIGZyZWU=
download samsung firmware
Download WordPress Themes Free
udemy paid course free download